Etre fidèles a ceux qui sont morts

 

 

Etre fidèle a ceux qui sont morts, ce ne n’est pas s’enfermer dans la douleur.

Il faut continuer a creuser le sillon, droit et profond,  comme ils l’auraient fait eux-mêmes.

Comme on l’aurait fait avec eux, pour eux.

Etre fidèles à ceux qui sont morts,

C’est vivre à ceux qui sont morts,

C’est vivre comme ils auraient vécu, et les faire vivre avec nous.

Et transmettre leur visage, leur voix, leur message aux autres,

A un fils, à un frère, ou à des inconnus, aux autres,

Quels qu’ils soient.

Et la vie tronquée des disparus, alors germera sans fin.

 

Martin Gray